Les murs de notre Tiny House La Rosalie Episode 2

with Un commentaire

Aujourd’hui, 23 Mars 2016,

C’est reparti pour la rédaction d’un article pour vous parler des murs de notre Tiny House La Rosalie, épisode 2. Pour rappel nous vous avions parlés du matériel que nous utilisons dans l’épisode 1 avec toute l’histoire du pourquoi et du comment ! On parlait d’ossature bois.

Dans cette épisode 2, je vais vous papotter au sujet de la mise en œuvre.
Allez Go on y va :

Première étape : La découpe de notre bois.

Nous concernant nous avons continueé nos découpes a la scie manuelle et nous avons continué de prier le dieu du loto pour avoir la chance d’investir dans une scie à onglet. Premier conseil si vous auto-construisez en bois, essayer de prévoir cet investissement, ça mange peu de pain, ça se trouve sur le bon coin et une fois l’utilisation faite on peut la revendre au tarif d’achat…. Oui je fais bien de vous l’écrire sans l’avoir fait….. C’est toute notre force ici, chez la Tiny House La Rosalie ! Et on vous prouve qu’avec une scie manuel on peut aussi faire les découpes, il faut juste beaucoup plus de motivation et de force physique…
tiny house la rosalie, tiny house, la tiny house, dewalt, scie à onglet, scie, charpente, charpentier, mont saint michel
Scie à onglet de La Tiny House, Mont Saint Michel
Scie à Onglet de compétition qu on vous incite à acheter………..
VS
Notre scie à la main…….
tiny house, tiny house la rosalie, petite maison, scie, création, bois, structure, mur, plan, remorque
Scie à la main de la Tiny House La Rosalie

Deuxième étape : L’assemblage de nos bois.

Pour se faire nous avons utilisé des vis à bois de 5 mm de diamètre et 70 mm de longueur (5/70), Tous nos morceaux de bois ont été assemblé par vissage. Opération 1, on pré perce le bois avec la perceuse et son foret, histoire de ne pas l’exploser en vissant directement. Opération 2 on fixe la visse à bois avec la visseuse. Cette opération doit se faire à plat et aider si disponible de serre joint pour maintenir les deux bois qui seront assemblés. Pour cette étape, nous avons principalement travailler sur la remorque, mis au préalable de niveau.

Troisième étape :  mise en œuvre et création de nos murs.

Nous avons décidé de créer 8 panneaux en bois. 3 par cotés, un à l’avant de la remorque et un à l’arrière. Nous avons pris cette décision pour faciliter la mise en œuvre dans notre avancement, pour rappel nous n’avons pas de terrain plat, pas de hangar et pas de zone de stockage. Grâce à la division de nos murs, nous avons pu travailler jusqu’au bout  sur le plateau de la remorque pour assurer une plénitude dans nos réalisations et stocker jusqu’au levage nos murs sur la remorque. De plus le levage des murs a pu être fait à la force de nos bras.
Pour la création de nos murs, nous avons travaillé grâce à des plans de structure que nous avions réalisés en amont sur le logiciel Qcad. Ceux qui nous a permis de définir les hauteurs et largeurs de nos murs et de suivre nos plans. Bien sûr avant découpe on vérifie la côte. Même topo concernant l’emplacement des menuiseries extérieures. Après on passe de la théorie à la pratique si l’on souhaite changer l’emplacement d’une fenêtre, on peut la changer. La joie d’être sur le terrain et de construire pour soi.
On fixe le tour des panneaux. Création et mise en place des montants intérieurs pour rigidifier la structure. Pour nos panneaux sans menuiserie le boulot est fini en ce qui concerne le bois. On passe aux panneaux comportant des menuiseries. Avant tout, il faut calculer l’épaisseur du futur bardage pour définir l’emplacement de la menuiserie. Ensuite on place bois après bois pour construire le chevêtre en fonction de la taille de la menuiserie. Et pour une fenêtre on place une jambe de force sur la partie basse pour rigidifier l’ensemble.
On passe à la mise en place du pare pluie. On commence par le bas du panneaux puis on monte. On laisse dépasser le pare pluie sur les parties hautes et basses et on agrafe sur les cotés. Pour des panneaux avec menuiseries on ouvre le pare pluie en croix, on agrafe et on coupe. Vous remarquerez que nous travaillons avec 2 pare pluies différents, une ancienne version à base de bitume et une nouvelle version micro perforée.

On passe a la pose des menuiseries, pour se faire on colle une bande compressible sur le tour de la menuiserie. Cette bande va gonfler et permettre d’obtenir une étanchéité parfaite autour de la menuiserie. Alors une fois posée, on se grouille à mettre en place la fenêtre et on fixe en en pré perçant et vissant.

Et voilà nos murs sont finis ! On stock, on protège et on vous souhaite une bonne soirée.
On fini en musique 🙂

 

Abonnes toi à nos aventures !

Viens nous kiffer sur Facebook !

 

 

 

 

Une réponse

  1. Roseanne
    | Répondre

    I’m not sure where you are getting your info, but good topic.

    I needs to spend some time learning much more or understanding more.
    Thanks for wonderful info I was looking for this info for my mission.

Répondre