Bardage Bois Brûlé Episode 2 : Terunobu Fujimori

with 3 commentaires

Bonjour à tous, aujourd’hui j’ai envie de vous parler de l’historien et architecte Terunobu Fujimori. Il est pour moi une vraie source d’inspiration. J’aime croire que nos réalisations se côtoient dans la recherche du naturel.

Qui est t il?

Terunobu Fujimori naît à Miyakawa-mura dans la préfecture de Nagano au Japon, en 1946. Il étudie à l’Université de Tōhoku avant d’intégrer l’Université de Tōkyō, ou il est actuellement professeur. Jusqu’à l’âge de 45 ans il a été un historien spécialisé dans l’architecture du 19ème au 20ème siècle. Il rédige sa thèse dans les années 1970 et il crée les « détectives de l’architecture ». Dans ce groupe, lui et ses collègues parcourent la ville pour trouver et photographier les premiers bâtiments de style occidental dans la ville japonaise. Douze ans de travail sur ce sujet aboutissent à la publication du livre Adventures of an Architectural Detective: Tokyo (1986). Dans ce livre il éclaire notamment le transfert architectural et technologique de l’occident en Asie. En 1991, en parallèle de ces recherches historiques, il commence à concevoir et construire lui même des ouvrages atypique recourant à des matériaux naturels. Sa philosophie l’harmonisation de l’architecture à la nature.

De ces parcours et nombreux voyages, il nous montre à travers 3 réalisations ce qu’est l’harmonisation de l’architecture à la nature.

L’harmonisation de l’architecture à la nature :

Cette étrange maison située dans les montagnes de Fafe au Portugal, est construite entre deux pierres géantes et liée avec un mélange de béton. La résidence de Guimarães aux allures préhistoriques, dispose de composants traditionnels tels que les fenêtres, une porte d’entrée, et un toit en bardeaux. Terunobu Fujimori aime à dire avec humour qu’il s’agit de la petite villa du père de l’architecte Le Corbusier et qu’il se serait inspiré de cette « Tiny House » pour concevoir la chapelle de Romchamp en France. En effet, parmi les influences architecturales qui imprègnent le travail de Fujimori figurent Le Corbusier, Claude Nicolas Ledoux, Takamasa Yoshizaka, le sanctuaire d’Ise et les pierres de Calanais.

La grande Mosquée de Djenné, Mali, est le plus grand édifice du monde en terre crue. Il n’y a aucun joints ou jointures qui existent dans ce bâtiment. Une impression constante de continuité se dégage entre le terrain et la Mosquée. L’architecture habituelle comporte toujours des joints à cause du mélanges de différents matériaux. Ici il existe une vraie osmose entre la nature et la Mosquée, toutes deux composées de Terre. L’architecte pousse la comparaison jusqu’aux créatures naturelles, animales ou végétales, en disant « Je pense que la différence essentielle entre les créatures et l’architecture, c’est la présence de joints » « C’est pour cela que les architectes prêtent une grande importance aux finitions des joints. »

Le Temple Nageiredo, construit depuis plus de 1000 ans. Par cet exemple, l’architecture montre qu’elle est capable de porter la force de la nature.  Culminant à une altitude de 900 m, le mont Mitoku est connu depuis l’Antiquité comme un lieu de signification à la fois religieuse et de beauté pittoresque. La montagne abrite le Sanbutsu-ji, un temple historiquement significatif désigné important trésor du Japon en 1952.

Quelques réalisations de Terunobu Fujimori

 

Depuis 25 ans, il construit un bâtiment par an. Ici je vais m’intéresser principalement aux architectures utilisant du bois brûlé.

Yakisugi House, Nagamo, Japon.

L’architecte utilise la méthode japonaise traditionnelle du bois brûlé sur des bois long de 8 mètres. Sur une épaisseur de 20 mm il brûle la moitié du bois. De coutume, il faut brûler seulement 3 mm pour 12mm d’épaisseurs. Il s’inspire des grottes de Lascot pour l’intérieur.

 

 

La maison Cigogne en Autriche :

Ce logis destiné à une cigogne et à un couple allie flair asiatique et artisanat autrichien, démontrant ainsi comment des cultures éloignées s’enrichissent mutuellement.

L’intégration de la nature dans l’architecture :

Les cinq points de l’architecture moderne, publiés en 1927 par Le Corbusier, sont le résumé systématique de son idée architecturale, développées au cours des années précédentes.

  1. les pilotis (le rez-de-chaussée est transformé en un espace dégagé destiné aux circulations, les locaux obscurs et humides sont supprimés, le jardin passe sous le bâtiment et sur le bâtiment) ;
  2. le toit-terrasse (ce qui signifie à la fois le renoncement au toit traditionnel en pente, le toit-terrasse rendu ainsi accessible et pouvant servir de solarium, de terrain de sport ou de piscine, et le toit-jardin) ;
  3. le plan libre (la suppression des murs et refends porteurs autorisée par les structures de type poteaux-dalles en acier ou en béton armé libère l’espace, dont le découpage est rendu indépendant de la structure) ;
  4. la fenêtre en bandeau (elle aussi, rendue possible par les structures poteaux-dalles supprimant la contrainte des linteaux) ;
  5. la façade libre (poteaux en retrait des façades, plancher en porte-à-faux, la façade devient une peau mince de murs légers et de baies placées indépendamment de la structure).

Au 20ème siècle Le Corbusier est le seul à tenter l’intégration de la nature dans l’architecture. Dans l’une de ces premières construction de maison, il tente de couvrir totalement la toiture de végétation, il abandonne cette idée pour cause de problème d’étanchéité et manque de cohérence concernant la présence de végétation sur le dessus de l’architecture. Il aménagera par la suite des jardins sur toit de façon invisible. Le « pot de fleur » sera à part entière un élément architectural. L’architecte Terunobu Fujimo tentera lui aussi l’expérience de la végétation en toiture, il s’inspira des maisons normande en chaume avec faîtage végétalisé. Il créera une maison d’ail odorant. Avec une plantation d’ail en toiture. Il dira « je pense que c est une de mes meilleurs réalisations intégrant la nature à l’architecture »

Le pavillon de thé Takasugi-an, de Terunobu Fujimori, 2003 (maison perché) :

L’architecte, qui travaille en dehors de toute agence, conçoit son activité sur un mode largement collaboratif, recrutant des étudiants pour finaliser les détails de ses projets et s’entourant de volontaires (réunis dans un groupe informel d’amis proches : la Jomon Company) pour porter la touche finale à l’aménagement intérieur. Il crée son premier pavillon de thé perché avec des amis, sous forme de chantier participatif.

Il explique que la première fois qu’il voit le pavillon perché seul et sans échafaudage, il est partie chercher un appareil photo pour immortalisé le moment et un casque de chantier pour monter dans le pavillon. Il faisait un pas à gauche et le pavillon se mouvait vers la gauche. Un pas à droite et le pavillon se mouvait vers la droite. Il a été conçu pour 4 personnes et avec 4 personnes à l’intérieur, bien réparti le pavillon reste stable. Il s’agit de son oeuvre signature. Le pavillon perché attire les médias et il créera à la demande de clients de nouveaux pavillons de thé. Il créera également une barque de thé. Petit pavillon à thé flottant. Et il ira jusqu’à concevoir un pavillon de thé volant.

 

 

Et voilà on s’arrête la avec l’architecte Terunobu Fujimori. Et on fil rêver à ces pavillons de thé perchés ! Dans le prochain article, je vous parlerai enfin du bardage en bois brûlé de la Tiny House la Rosalie.

Pour ma part, je vais me servir un bon petit thé !

 

 

 

 

 

 

 

Suivez nos aventures

Like la page Facebook

 

 

 

3 réponses

  1. Lynette
    | Répondre

    This post is genuinely a pleasant one it helps new web visitors, who are
    wishing for blogging.

  2. Rosa
    | Répondre

    Hi! This post could not be written any better!
    Reading through this post reminds me of my previous room mate!
    He always kept talking about this. I will forward this write-up to him.
    Pretty sure he will have a good read. Many thanks for sharing!

  3. Zita
    | Répondre

    whoah this blog is wonderful i really like reading your posts.

    Stay up the great work! You know, many persons are looking around for this information, you can aid them greatly.

Répondre